GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Régime Égyptien de Memphis & Misraïm et de la Grande Loge Égyptienne de France

z egyp 6.jpg
z egyp 5.jpg
z egyp 4.jpg
z egyp 3.jpg
z egyp 2.jpg
z egyp 7.jpg
z egyp1.jpg

DEMANDER A ÊTRE RECONNU : NON ... PARTAGER DES TRAVAUX ET DES VALEURS : OUI.

 

Réponses à certaines demandes concernant le positionnement du Régime Égyptien de Memphis & Misraïm et de la Grande Loge Égyptienne de France, face aux autres obédiences.

 

Un point fondamental : Nous sommes l'expression Maçonnique, d'une voie de travail, dans le cadre du Rite de Memphis Misraïm et non ne réclamons aucune suprématie.   

 

 

La GLEDF n'a jamais demandé à être reconnue par les autres obédiences.

 

Actuellement, nos membres vont en visite dans la plupart des autres obédiences, dont les grandes.

Nous recevons même, chaque mois, les ordres du jour, de très nombreuses loges, GO, DH, etc.

 

De plus, notre règlement général, inclus de fait, l'accueil dans nos tenues, du 1er au 33ème degré, de tous, Sœurs ou Frères de n'importe qu'elle obédience, justifiant de son appartenance et de son degré.

 

Si nous signons avec une autre obédience, comme cela à été fait avec la GLSREP, c'est uniquement pour établir des liens de travail en commun et bien sur, une réciprocité officielle de visite et d'information, il n'y a en aucun cas, une notion de reconnaissance.

 

Nous n'avons pas besoin d'être reconnu, puisque nous existons, de plus, il n'y a pas, comme certains l'indiquent, un groupe de Memphis Misraïm qui serait le bon et qui aurait l'ascendant sur les autres.

Il existe plusieurs groupes travaillant au rite de Memphis Misraïm, dont beaucoup ont une filiation douteuse.

Nous sommes très peu à avoir une filiation réelle et sérieuse.

La nôtre, celle de Robert AMBELAIN - Gérard KLOPPEL, est l'une des plus solides.

C'est cette filiation, notre orientation très précise (La spiritualité) et le sérieux de notre travail, qui fait qu'actuellement, nous sommes sollicités par des Loges de plusieurs pays pour travailler sous notre autorité.

 

Toutes les obédiences travaillant uniquement au rite de Memphis Misraïm, sont de petites Obédiences, excepté les obédiences multi-rites comme le Grand Orient de France, dont un groupe travaille au rite de Memphis Misraïm (Le Grand Ordre), toutefois il faut savoir que, le rite pratiqué au sein du GO, a, à notre avis, été dénaturé par la transformation des 95 degrés du rite en 33 seulement.

Nous pouvons rappeler ici, que certaines obédiences, se sont auto crées autour du rite sans disposer d'aucune filiation.

 

L'important pour nous, est de ne pas perdre notre âme, celle de Memphis Misraïm, nous sommes et nous l'affirmons une obédience avec une spécificité, celle d'être Spiritualiste et non Laïque ou seulement Symbolique.

 

L'extrait qui suit, est très intéressant pour comprendre l'esprit qui fait que souvent les très grosses obédiences considèrent mal les petites.

En ce qui nous concerne, chaque jour, nous progressons en respectant notre volonté de qualité en lieu et place à la quantité.

Extraits d'un article, diffusé par l’Ordre Maçonnique Hermétique dont l'intitulé est : Filiations, Reconnaissance et Régularité.

 

RECONNAISSANCE ET PERTE d'IDENTITÉ

 

Se donner une valeur par une reconnaissance extérieure, c’est ressentir qu’on n’en a pas à l’intérieur ou, du moins, qu’on n’a pas été capable de la trouver. Le besoin de reconnaissance sociale, c’est-à-dire profane, est un piège dans lequel certains Ordres sont tombés. Un Ordre Égyptien, pour être reconnu par de grandes obédiences est généralement contraint à abandonner les clefs qui rendaient son rite opératif.

 

Dans l’histoire de la franc-maçonnerie plusieurs obédiences "égyptiennes" en quête de la reconnaissance de la part de telle ou telle grande obédience, ont gommé pour l’obtenir ce qui constituait l’originalité de leurs loges en les débarrassant des éléments hermétiques et alchimiques.

Ainsi certains Ordres qui se prétendent "Égyptiens" rejettent Cagliostro, d’autres encore introduisent dans leur Charte, des articles condamnant l’occultisme alors que les Rites Egyptiens ont par essence une dimension occulte.

 

Tout Ordre Maçonnique Égyptien est confronté à un moment de son histoire à ce choix : cesser d’être reconnu par "les lignées hermétiques" pour être reconnu par les obédiences maçonniques à vocation sociale ou abandonner le désir d’être reconnu par ces obédiences pour l’être toujours par les lignées traditionnelles.

 

RECONNU ?   PAR QUI ?

 

A la question : Êtes-vous reconnu ? Il faudrait répondre : mais par qui ?

Par la franc-maçonnerie anglo-saxonne ? Par les obédiences classiques laïques, elles-mêmes non reconnues par la Grande Loge Unie d’Angleterre ? Par les courants hermétistes internes ?

 

Toutes ces histoires de patente et de régularité font sourire. Même le Vatican reconnaît depuis Benoît XVI toutes les liturgies orientales, pourtant fort différentes du rite catholique romain. C'est désolant de trouver parfois plus d'intolérance chez certains Francs-Maçons que dans les Églises !

Ironiquement, cette question de régularité est toujours posée par des obédiences qui au regard de leur propre histoire devraient se considérer elles-mêmes comme les plus irrégulières qui soient, puisque issues de multiples scissions d’organisations maçonniques antérieures.

 

L’analyse de l’histoire de la franc-maçonnerie, quel que soit le rite envisagé, démontre simplement une chose : aucune obédience ne peut se prévaloir de la primauté sur les autres et les irréguliers d’hier sont souvent les réguliers d’aujourd’hui.

 

Notre frère Papus, dans son ouvrage "Ce que doit savoir un maître maçon" expose clairement la situation. Nous lui laisserons le mot de la fin :

Chaque Rite a la singulière prétention d'être seul régulier.

De là les querelles et des excommunications sans fin.

Il est évident que chaque Puissance maçonnique constituée verra toujours d'un mauvais oeil la naissance ou l'arrivée dans son lieu d'action d'une Puissance nouvelle ou venant d'ailleurs. Oubliant brusquement tous les enseignements de Fraternité, de Tolérance et de Vérité enseignés dans les discours officiels, on va se conduire avec la nouvelle création exactement comme une Église se conduit avec une nouvelle Église.

Appel à l'irrégularité, excommunication majeure ou mineure, défense aux Frères de fréquenter les nouveaux venus, enfin tout ce qu'on reproche aux sectaires religieux.

Ceux qui parlent d'irrégularité sont obligés de jeter un voile discret sur leurs propres origines, car l'histoire n'a pas les complaisances des fabricants de Rituels et elle remet cruellement à leur propre place les excommunicateurs d'aujourd'hui qui furent souvent, sinon toujours, les irréguliers d'hier."

 



22/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres