GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

risques d’agressions envers les militaires les agresseurs étaient « de type maghrébin ».

Accueil » Société » Le 3° RPIMa met en garde son personnel contre les risques d’agressions envers les militaires
Le 3° RPIMa met en garde son personnel contre les risques d’agressions envers les militaires
Photo d'illustration

Le 3° RPIMa met en garde son personnel contre les risques d’agressions envers les militaires

18/09/2015 – 13h15 Carcassonne (Lengadoc-info.com) – Les militaires du 3° RPIMa ont été victimes ces derniers jours de plusieurs tentatives d’agressions. Inquiet pour la sécurité de son personnel, le commandant en second du régiment a envoyé ce jeudi à tous les hommes de son unité, un e-mail relatant les faits et mettant en garde contre d’éventuelles attaques similaires. Selon cet e-mail que nous nous sommes procuré, l’officier précise que les agresseurs étaient « de type maghrébin ».

Face à cette menace, l’auteur du mail préconise la pratique régulière de techniques de combat rapproché et de sport de combat. Il rappelle également qu’il est nécessaire de se défendre et cite en exemple le cas du soldat britannique décapité en 2013 en pleine rue à Londres par des jihadistes.

« Messieurs,

Vous trouverez ci-dessous le détail de 2 agressions (ou tentatives) très récentes sur des personnels du régiment ou de la BdD [brigade].

1) Ce jour vers 8h30, dans un virage à l’entrée de MONTLEGUN (sens Lac de la CAVAYERE – CARCASSONNE), 2 sous-officiers du régiment effectuent un footing. Ils sont en tenue de sport réglementaire et donc facilement identifiables. Alors qu’ils courent sur la piste cyclable à gauche des voies de circulation face aux véhicules, ils croisent un véhicule type 306 break couleur bleu nuit qui fait un écart volontaire dans leur direction dès que le conducteur les remarque.

Deux occupants étaient à bord de la voiture – de type magrébin, bruns, cheveux courts et légèrement barbus .

Il ne fait aucun doute sur le fait que le conducteur, reconnaissant des militaires, a voulu intimider en déportant son véhicule vers les coureurs « comme s’il allait les percuter »… affichant au passage un large sourire…

A aucun moment la situation n’a présenté un danger réel. L’incident n’a pas été plus loin. La plaque n’a pas été relevée.

2) Vendredi 11 septembre vers midi, un Cch [Caporal-chef] de la BdD a été agressé volontairement au niveau du rond-point des berges de l’Aude. Alors qu’il circulait à moto et en tenue de treillis, un individu lui a jeté dessus 2 cônes de chantier en plastique dont un qu’il l’a touché. Le Cch a stoppé sa moto et s’est dirigé vers l’individu qui a aussitôt tenté de le blesser en lui jetant dessus un très gros caillou. Puis l’agresseur est aussitôt remonté dans sa voiture et a démarré percutant délibérément l’arrière de la moto du Cch. Un témoin de la scène (un Cch du 3) est alors intervenu et a mis son véhicule en opposition, bloquant la route à l’agresseur (bravo à lui). L’agresseur s’est enfui empruntant pour ce faire un sens interdit à contre sens. L’agresseur est un maghrébin d’environ 35 ans.

La plaque a été relevée. Une plainte a été déposée.

Ces 2 actions mettent à nouveau à jour des modes opératoires visant clairement à s’en prendre à des personnels en tenue. L’intimidation et la volonté de blesser est établie.

Ces actions sont quasiment toujours des actions non planifiées que l’on pourrait caractériser d’actions d’opportunité. Le personnel agressé est toujours en tenue et c’est ce qui déclenche l’agression. Les agresseurs circulent toujours en voiture et agissent toujours de manière lâche.

Quelques rappels :

- Rendre compte au commandement au plus vite des faits

- Mémoriser la plaque d’immatriculation (si possible)

- Porter plainte

- Se défendre en cas d’attaque est vivement conseillé, de manière proportionnelle bien entendu. (cf. le soldat britannique décapité dans la rue à Londres…)

- Se préparer à ce genre de situation…donc pratiquer régulièrement TIOR, sports de combat…

- Se rappeler qu’en tenue nous sommes désormais des cibles…

Je vous demande de communiquer sur ce sujet et de rappeler les règles de vigilance.

Restez vifs. »

Photos : DR

Lengadoc-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.



18/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres