GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

trou noir central de la galaxie, baptisée Sagittarius A * (Sgr A *).

 

NUMÉRO 14-007
Swift de la NASA intercepte l'Action des rayons x au centre de la voie lactée

 

Substitution de YouTube :
Cette séquence depuis le télescope à rayons x à bord de Swift de la NASA montre les changements dans la région centrale de la voie lactée de 2006 à 2013. Surveillez les fusées éclairantes de systèmes binaires contenant une étoile à neutrons ou trou noir et la luminosité changeante de Sgr A * (Centre), trou noir de la galaxie monstre.
Crédit image : NASA/Swift/N. Demers (Univ. of Michigan)
Jeton de l'image :
Lien de fonctionnalité :
Télécharger aux formats HD de Goddard Scientific Visualization Studio...Des observations récentes de véhicule spatial Swift de la NASA ont permis scientifiques un aperçu unique de l'activité au centre de notre galaxie et conduit à la découverte d'une entité céleste rare qui peut les aider à tester des prédictions de la théorie de la relativité générale de Albert Einstein.

 

Cette semaine, à la réunion annuelle de l'American Astronomical Society à National Harbor, MD., les scientifiques ont présenté leur recherche dans les images capturées par Swift, expliquant comment ces images aideront à déchiffrer la nature physique des rayons x flares et permis leur découverte d'une sous-classe rare d'étoile à neutrons.




Cette image de rayon x du centre galactique fusionne les observations de Swift XRT jusqu'en 2013. SGR A * est au centre. Rayons x de faible énergie (300 à 1 500 électron-volts) figurent en rouge, moyenne énergie (1 500 à 3 000 eV) en vert et haute énergie (3 000 à 10 000 eV) en bleu. Le temps d'exposition total est de 12,6 jours.
Crédit image : NASA/Swift/N. Demers (Univ. of Michigan)
Jeton de l'image :
Lien de fonctionnalité :
Image sans étiquette...

 

Campagne de sept ans de SWIFT pour surveiller le centre de la voie lactée a doublé le nombre d'images disponibles aux scientifiques des torches de rayons lumineux survenant au niveau du trou noir central de la galaxie, baptisée Sagittarius A * (Sgr A *).

 

SGR A * est situé dans le centre de région plus intime la voie lactée, 26 000 années-lumière dans la direction de la constellation du Sagittaire. Sa masse est au moins 4 millions de fois celle du soleil. Malgré sa taille considérable, il est pas presque aussi brillant qu'elle pourrait être si c'était plus actif, selon un expert.

 

« Compte tenu de sa taille, ce trou noir supermassif environ un milliard de fois plus faible qu'elle pourrait l'être, » explique Nathalie Degenaar, chercheuse principale sur la campagne du centre galactique Swift et un astronome de l'Université du Michigan à Ann Arbor. « Si c'est calme maintenant, il a été très actif dans le passé et encore régulièrement produit des éruptions de rayons x brefs aujourd'hui. »

 

Pour mieux comprendre le comportement du trou noir au fil du temps, l'équipe de Swift a commencé à faire des observations régulières du centre de la voie lactée en février 2006. Tous les jours, le vaisseau spatial Swift se tourne vers la région la plus profonde de la galaxie et prend un instantané de la durée de 17 minutes avec son télescope de rayons x (XRT).



Substitution de YouTube :
Cette simulation montre le comportement futur du nuage de gaz G2 frôle maintenant les Sgr A *, le trou noir supermassif au centre de la voie lactée. Émission de rayons x d'une interaction marée de nuage avec le trou noir devrait quelque temps ce printemps.
Crédit image : ESO/MPE/M.Schartmann
Jeton de l'image :
Lien de fonctionnalité :
Télécharger aux formats HD de Goddard Scientific Visualization Studio...

 

À ce de jour, Swift XRT a détecté six fusées lumineuses au cours de laquelle les émissions de rayons x de trou noir a été autant que 150 fois plus brillante pendant quelques heures. Ces détections de nouveaux permis à l'équipe estimer que des éruptions similaires se produisent tous les cinq à dix jours. Les scientifiques seront penchera sur les différences entre les explosions à déchiffrer leur nature physique.

 

L'équipe de Swift XRT attend 2014 sera une année de bannière pour la campagne. Un nuage de gaz froid nommé G2, sur trois fois la masse de terre, passera près de Sgr A * et est déjà affecté par les marées du puissant champ gravitationnel du trou noir. Les astronomes s'attendent que G2 se balancera tellement proche du trou noir au cours du deuxième trimestre de l'année où il va chauffer jusqu'au point où elle produit des rayons x.

 

Si certains des gaz de la cloud atteint effectivement Sgr A *, astronomes peuvent assister à une augmentation significative dans l'activité du trou noir. L'événement se déroulera au cours des prochaines années, donnant aux scientifiques une banquette avant d'étudier les phénomènes.

 

« Les astronomes du monde entier attendent avec impatience le premier signe que cette interaction a commencé, », a déclaré Jamie Kennea, un membre de l'équipe à l'Université de Pennsylvanie à University Park, PA. « Avec l'aide inestimable de Swift, notre programme de surveillance peut-être bien prévoir que l'indicateur ».

 

Les scientifiques ont vu ce qu'ils pensaient, c'était un signe en avril, lorsque Swift a détecté un jet puissant de haute énergie et une augmentation spectaculaire de l'éclat de rayons x de la région de Sgr A *. Ils ont été ravis de découvrir l'activité vient d'une source distincte très près du trou noir : une sous-classe rare d'étoile à neutrons.
 

Une étoile à neutrons est le noyau écrasé d'une étoile détruite par une explosion de supernova, la masse équivalente d'un demi-million de terres en une sphère pas plus large que Washington d'emballage. L'étoile à neutrons, nommé SGR J1745-29, est un magnetar, signifiant que son champ magnétique est mille fois plus forts qu'une étoile à neutrons moyenne. Seulement 26 magnétars ont été identifiés à ce jour.

La découverte de la SGR J1745-29 pourrait aider les scientifiques dans leur exploration des propriétés importantes du trou noir de Sgr A *. Comme elle tourne, le magnetar émet des impulsions de rayons x et radio réguliers. Gravite autour Sgr A *, astronomes pourraient détecter des changements subtils dans le timing de l'impulsion à cause du champ gravitationnel du trou noir, une prédiction de la théorie de la relativité générale d'Einstein.

"Ce programme à long terme a récolté de nombreuses récompenses scientifiques, et en raison d'une combinaison de flexibilité de l'engin spatial et la sensibilité de ses XRT, Swift est le seul satellite qui peut mener une telle campagne," a déclaré Neil Gehrels, le chercheur principal de la mission à la NASA Goddard Space Flight Center à Greenbelt, Maryland.

Goddard gère Swift, qui a été lancé en novembre 2004. Goddard exploite l'engin spatial en collaboration avec l'Université de Pennsylvanie, le Laboratoire National de Los Alamos au Nouveau-Mexique et Orbital Sciences Corp. à Dulles, en Virginie, collaborateurs internationaux sont situés au Royaume-Uni et en Italie. La mission comprend les contributions de l'Allemagne et le Japon.

Pour plus d'infos sur la mission Swift, visitez :

http://www.NASA.gov/SWIFT

Liens connexes :

•Downloads partir Scientific Visualization Studio de Goddard
•Papier: « Les propriétés des rayons x torchage de Sgr A * pendant Six ans de suivi avec Swift »
•Papier: « Découverte rapide d'un nouveau Soft Gamma Repeater, SGR J1745–29, près de Sagittaire A * »
•SWIFT surveillance quotidienne du centre galactique
Magnetar catalogue •le McGill Pulsar Group
• « Phénomène nouveau révèle Swift de la NASA dans une étoile à neutrons » (05.29.2013)
-fin-


J.D. Harrington
Siège, Washington
202-358-5241
j.d.Harrington@NASA.gov
 
Jan. 8, 2014
NASA's Swift Catches X-ray Action at Milky Way's Center
 

 

Youtube Override: 
This sequence from the X-ray Telescope aboard NASA’s Swift shows changes in the central region of the Milky Way galaxy from 2006 through 2013. Watch for flares from binary systems containing a neutron star or black hole and the changing brightness of Sgr A* (center), the galaxy’s monster black hole.
Image Credit: 
NASA/Swift/N. Degenaar (Univ. of Michigan)
Image Token: 
 
Recent observations by NASA's Swift spacecraft have provided scientists a unique glimpse into the activity at the center of our galaxy and led to the discovery of a rare celestial entity that may help them test predictions of Albert Einstein's theory of general relativity.

 

This week, at the annual meeting of the American Astronomical Society in National Harbor, Md., scientists presented their research into images captured by Swift, explaining how these images will help decipher the physical nature of X-ray flares and enabled their discovery of a rare subclass of neutron star.

 

This X-ray image of the galactic center merges Swift XRT observations through 2013. Sgr A* is at center. Low-energy X-rays (300 to 1,500 electron volts) are shown in red, medium-energy (1,500 to 3,000 eV) in green, and high-energy (3,000 to 10,000 eV) in blue. The total exposure time is 12.6 days.
Image Credit: 
NASA/Swift/N. Degenaar (Univ. of Michigan)
Image Token: 
 

 

Swift's seven-year campaign to monitor the center of the Milky Way has doubled the number of images available to scientists of bright X-ray flares occurring at the galaxy's central black hole, dubbed Sagittarius A* (Sgr A*).

Sgr A* sits in the center of the Milky Way's innermost region, 26,000 light-years away in the direction of the constellation Sagittarius. Its mass is at least 4 million times that of the sun. Despite its considerable size, it is not nearly as bright as it could be if it was more active, according to one expert.

"Given its size, this supermassive black hole is about a billion times fainter than it could be," said Nathalie Degenaar, principal investigator on the Swift galactic center campaign and an astronomer at the University of Michigan in Ann Arbor. "Though it's sedate now, it was quite active in the past and still regularly produces brief X-ray flares today."

To better understand the black hole's behavior over time, the Swift team began making regular observations of the Milky Way's center in February 2006. Every few days, the Swift spacecraft turns toward the innermost region of the galaxy and takes a 17-minute-long snapshot with its X-ray Telescope (XRT).

 

Youtube Override: 
This simulation shows the future behavior of the G2 gas cloud now approaching Sgr A*, the supermassive black hole at the center of the Milky Way. X-ray emission from the cloud’s tidal interaction with the black hole is expected sometime this spring.
Image Credit: 
ESO/MPE/M.Schartmann
Image Token: 
 

 

To date, Swift's XRT has detected six bright flares during which the black hole's X-ray emission was as much as 150 times brighter for a couple of hours. These new detections enabled the team to estimate that similar flares occur every five to 10 days. Scientists will look at differences between the outbursts to decipher their physical nature.

The Swift XRT team expects 2014 to be a banner year for the campaign. A cold gas cloud named G2, about three times the mass of Earth, will pass near Sgr A* and already is being affected by tides from the black hole's powerful gravitational field. Astronomers expect G2 will swing so close to the black hole during the second quarter of the year that it will heat up to the point where it produces X-rays.

If some of the cloud's gas actually reaches Sgr A*, astronomers may witness a significant increase in activity from the black hole. The event will unfold over the next few years, giving scientists a front-row seat to study the phenomena.

"Astronomers around the world are eagerly awaiting the first sign that this interaction has begun," said Jamie Kennea, a team member at Pennsylvania State University in University Park, Pa. "With the invaluable help of Swift, our monitoring program may well provide that indicator."

Scientists saw what they thought was a sign in April, when Swift detected a powerful high-energy burst and a dramatic rise in the X-ray brightness of the Sgr A* region. They were excited to discover the activity came from separate source very near the black hole:  a rare subclass of neutron star.

A neutron star is the crushed core of a star destroyed by a supernova explosion, packing the equivalent mass of a half-million Earths into a sphere no wider than Washington. The neutron star, named SGR J1745-29, is a magnetar, meaning its magnetic field is thousands of times stronger than an average neutron star. Only 26 magnetars have been identified to date.

The discovery of SGR J1745-29 may aid scientists in their exploration of important properties of the Sgr A* black hole. As it spins, the magnetar emits regular X-ray and radio pulses. As it orbits Sgr A*, astronomers could detect subtle changes in the pulse timing because of the black hole's gravitational field, a prediction of Einstein’s theory of general relativity.

"This long-term program has reaped many scientific rewards, and due to a combination of the spacecraft's flexibility and the sensitivity of its XRT, Swift is the only satellite that can carry out such a campaign," said Neil Gehrels, the mission's principal investigator at NASA's Goddard Space Flight Center in Greenbelt, Md.

Goddard manages Swift, which was launched in November 2004. Goddard operates the spacecraft in collaboration with Pennsylvania State University, the Los Alamos National Laboratory in New Mexico and Orbital Sciences Corp. in Dulles, Va. International collaborators are located in the United Kingdom and Italy. The mission includes contributions from Germany and Japan.

For more about the Swift mission, visit:

http://www.nasa.gov/swift

Related Links:

-end-

 

J.D. Harrington
Headquarters, Washington
202-358-5241
j.d.harrington@nasa.gov

 

 

002.JPG

SGR A * est situé dans le centre de région plus intime la voie lactée, 26 000 années-lumière dans la direction de la constellation du Sagittaire. Sa masse est au moins 4 millions de fois celle du soleil. Malgré sa taille considérable, il est pas presque aussi brillant qu'elle pourrait être si c'était plus actif, selon un expert.  imaginez la puissance et le degré spirituel de ce LOGOS SOLAIRE 4 millions de fois plus élevé que le notre. Le VEILLEUR dans l' ashram du GRAAL à l' Ile de la REUNION



14/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres